Vie de maman

Ne laisse pas pleurer bébé

La parentalité, ça n’est pas livré avec un mode d’emploi… Sauf quand tu écoutes certaines personnes !

« tu dois faire ceci, tu ne dois pas faire cela… » AH MAIS LA FERME !

désolée, il fallait que ça sorte…

Du coup, en maman aimante qui se respecte, je jette un œil à cette éducation bienveillante & ces grands principes…

On se l’accorde, on est à l’opposé complet de ce que j’ai connu, et même si j’ai pas eu la plus tendre des enfances, je refuse de dire que mes parents ont été malveillants ! J’ai été très aimée, très bien élevée, même si nous ne parlions pas de DME, VEO, ou autre sigle des parents 2.0 !

Toutefois, en bonne hypersensible que je suis, je culpabilise, dès que je m’emporte, je culpabilise, dès qu’un de mes enfants pleure, je culpabilise…

Je follow des femmes sur Instagram que je trouve tellement inspirantes, de celles qui maternent, allaitent, portent, et sont bien entendu dans l’éducation bienveillante absolue…

Et je culpabilise.

Suis-je une si mauvaise mère de ne pas arriver à communiquer avec mes enfants sans jamais hausser le ton ? Suis-je une si mauvaise mère, pour avoir recours au chantage quand plus rien ne marche ? Suis-je une si mauvaise mère, que je ne comprends pas toujours les raisons des pleurs de mes tout petits, & que par conséquent je n’arrive pas à trouver les mots pour les calmer ?

Je culpabilise.

Et puis, il y a des épisodes comme ce soir, où Louis se réveille en pleurs, alors que tout le monde dort (sauf moi, qui fait des insomnies en ce moment…), du coup j’entreprends une fois de plus la bienveillance la plus totale, j’essaie tout, vraiment tout, mais rien y fait… Il se calme un instant, puis se remet à hurler, taper des pieds, devenir écarlate… Rien y fait…

Je culpabilise encore.

« il ne faut pas laisser pleurer son bébé ! » oui, je l’ai lu, je l’ai entendu, je l’ai compris, mais je fais quoi là ?

J’ai tout essayé. Tout.

Du coup, je le repose dans son lit, de nouveau des hurlements, à en réveiller toute la famille, à presque s’en faire vomir…

J’ai moi aussi envie de hurler.

Et là, même pas 1 minute après mon départ de la chambre, calme. Il s’est arrêté de hurler, il s’est apaisé seul, il dort !

Moi & ma culpabilité, nous avons envie de pleurer, à notre tour.

Chéri le sent, il me prend dans ses bras, « tu as eu une patience exemplaire, tu as tout fait, ne t’inquiètes pas, tu n’es pas une mauvaise mère »

Pourtant, je n’ai pas réussi selon les critères des parents bienveillants… Mais il a une fois de plus raison « leurs grandes études ne peuvent pas fonctionner au cas par cas, chaque enfant est différent, notre fils a son caractère, tu as fait ce qu’il fallait, il n’avait pas de problème, juste besoin de se calmer seul »

Bon sang, c’est tellement vrai !

Je ne culpabilise plus vraiment, je ne l’ai pas maltraité, je l’ai rassuré, nous avons discuté, j’ai tout tenté, tout !

Je ne suis pas aussi « calme » que ces mamans à la parentalité 2.0 que j’admire tant, mais moi aussi je suis bienveillante, moi aussi je suis une bonne mère, j’aime mes enfants & je ferais toujours en sorte d’être la maman qu’ils méritent : la meilleure maman du monde pour eux ❤️

Ne culpabilise pas, si tu agis avec ton amour de maman, tu agis bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s